ChateauPetrus

Petrus

petrus

 

 

Petrus, l’histoire d’un mythe !

Ce cru ne cesse de faire rêver, il s’illustre parmi les plus grands et les plus influents depuis le milieu du 20ème siècle.

Une histoire singulière, débutant avec la Famille Arnaud qui cède une partie de la propriété à une Libournaise Mme. Edmond Loubat en 1925 puis en totalité en 1945.

Associée dès 1947 à Jean Pierre Moueix brillant négociant libournais, le cru va prendre une nouvelle dimension commerciale et faire sa renommée en étant servi à la Famille KENNEDY ou encore aux fiançailles de la future reine Elisabeth II.

En 1961, Mme Lacoste et M. Lignac, nièce et neveu de Mme. Loubat, héritent du domaine.

Quelques années plus tard, M. Lignac cède ses parts au partenaire de PETRUS Jean-Pierre MOUEIX.

Depuis 2001, le domaine appartient à son fils Jean-François Moueix et c’est Christian Moueix, son autre fils qui en assure la gestion jusqu’en 2008.

La direction générale du cru est assurée par Jean MOUEIX (fils de Jean-François) depuis 2014.

Petrus est situé sur le point culminant de Pomerol (à 40m d’altitude), l’argile et le fer présents dans les sols vont donner le style et sa dimension au vin composé uniquement du Merlot.

La particularité du sol de la propriété provient de cette argile très fine, appelée Montmorillonite possédant un pouvoir gonflant supérieur et assurant des réserves d’eau pour l’équilibre de la plante,  »Il donne aux vins une épaisseur, une chair, un charme extraordinaire »dit Olivier Berrouet.

Ce cru à jouit également de l’engagement de Jean Claude Berrouet, travaillant d’abord à l’institut technique de la vigne et du vin, il rejoint Jean-Pierre Moueix en 1964 pour vinifier et diriger les propriétés de la maison.

Avec une vision très claire et riche de son métier,  « L’œnologue est derrière la matière première, le raisin. Comme un chef d’orchestre, il reprend les partitions et en donne l’interprétation la plus sensuelle. Il n’y a pas de secret ni de recette. On fait un vin différent tous les ans en intégrant des données variables, en s’adaptant aux circonstances de la nature. » 

Depuis 2008, c’est Olivier Berrouet le fils de Jean-Claude qui prend soin de préserver ce joyau et œuvrer avec son équipe.

Nos Collections !

Composition de 1945 à 2013 comprenant 65 bouteilles.

Composition de 1970 à 2011 comprenant 41 bouteilles.

Composition de 1983 à 2013 comprenant 30 bouteilles.

 

Anecdotes :

Nous parlons de domaine et non de CHÂTEAU, car la propriété dispose d’une maison plain-pied

Nouveau chai avec cuves parcellaires depuis 2014 par les architectes Jean-Pierre Errath et Bernard Mazieres.

 

Petrus et ses millésimes !

Pour Jean-Claude Berrouet, ce grand cru est devenu ce qu’il est, car il s’est inscrit en « complément » des vins de Bordeaux. Le saint-émilion s’illustre par son côté aérien, sa dentelle, sa finesse ; le vin du Médoc est plus austère et a besoin de temps pour s’exprimer ; quant au Pomerol et particulièrement Pétrus, il étonne par sa sensualité. Pétrus est devenu ce qu’il est de « manière naturelle et inconsciente » explique l’œnologue.

Notes Robert Parker 

1921 : 100 points

1929 : 100 points

1945 : 98 points

1949 : 95 points

1950 : 99 points

1959 : 93 points

1961 : 100 points

1964 : 99 points

1966 : 95 points

1967 : 99 points

1970 : 99 points

1975 : 98+ points

1982 : 93 points

1985 : 88 points

1989 : 100 points

1990 : 100 points

1998 : 98 points

2000 : 100 points

2005 : 97 + points

2009 : 100 points

2010 : 100 points

2015 : 98-100 points

Extrait Dico Du Vin, Article Le Point, Wikipédia

 

 

 

 

 

 

 

petrus